As de pique

Abécédaire philosophes et auteurs divers – lettre S

Ce nouvel abécédaire concerne les philosophes et auteurs divers.

Le texte est à votre convenance : biographie de l’auteur, extrait d’une de ses oeuvres, ou simplement ses écrits ou une citation.

Vous pouvez également mettre vos impressions si vous avez lu un de ses livres.

Seule « contrainte » mettre le logo avec son lien pour chaque lettre.

Violette Wawerinitz-Ruer

Rendez-vous proposer par Violette du blog Histoire de mots

Nous en sommes au S

S comme Eric Emmanuel Schmitt

Biographie

Né en 1960, normalien, agrégé de philosophie, docteur, il s’est d’abord fait connaître au théâtre avec Le Visiteur, cette rencontre hypothétique entre Freud et peut-être Dieu, devenu un classique du répertoire international. Rapidement, d’autres succès ont suivi : Variations énigmatiques, Le Libertin, Hôtel des deux mondes, Petits crimes conjugaux, Mes Evangiles, La Tectonique des sentiments, Kiki Van Beethoven… Plébiscitées tant par le public que par la critique, ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l’Académie française. Ses livres sont traduits en 43 langues et plus de 50 pays jouent régulièrement ses pièces.

En quelques années, Eric-Emmanuel Schmitt est devenu un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde.

Quelques citations 

J’AIME ADMIRER.

 » J’aime admirer. Je me lève avec l’impatience de découvrir ce qui m’émerveillera ce jour. »

(L’homme qui voyait à travers les visages – Éric-Emmanuel Schmitt)

L’OPTIMISTE.

 » L’optimiste et le pessimiste partent d’un constat identique : la douleur, le mal, la brièveté de nos jours. Tandis que le pessimiste consent à la mollesse, se rend complice du négatif, se noie sans résister, l’optimiste, par un coup de reins énergique, tente d’émerger, cherchant le chemin du salut.

Non seulement je ne perçois pas l’intérêt pratique de la tristesse, mais je n’ai jamais compris l’intérêt philosophique du pessimisme. Pourquoi soupirer si l’on a la force de sourire ? »

(Ma vie avec Mozart – Éric-Emmanuel Schmitt)

LE CHEMIN DU COURAGE.

« Entre le rêve et la réalité, il y a le chemin du courage.  »

(Éric-Emmanuel Schmitt, Journal d’écriture, Ulysse from Bagdad.)

Source : Page Facebook.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s