As de coeur

Pour être mieux avec moi même, je quitte mes doutes

​Cette semaine je quitte mes doutes, j’apprends à me faire confiance, à avoir confiance en mes paroles… 

C’est cette sensation qui nous retient souvent pour ne pas aller de l’avant.

Il ne faut donc pas prendre à la légère les astuces permettant d’éliminer le doute pour avoir confiance en soi.

L’incertitude n’est pas un mal en soit.

Si nous agissions sans jamais douter, nous manquerions de recul. Nous ne pourrions pas mûrir de réflexion pour bien choisir.

Nous ne rechercherions pas à vérifier la véracité de nos propos.

Le véritable problème est lorsque le doute nous empêche d’agir.
Dans ce cas, le doute est un signe indéniable de l’insécurité intérieure.

Il engendre le stress, la procrastination, voire même l’inaction et la peur.

Connaissez-vous ce célèbre paradoxe ?

Le paradoxe de l’âne de Buridan

Cet âne autant affamé qu’assoiffé se retrouve à égale distance d’un seau d’eau et d’un seau d’avoine. Comme paralysé, il se demande s’il doit commencer par étancher sa soif ou satisfaire à sa faim. Son dilemme prend fin lorsqu’il trépasse mort de faim, de soif ..et d’indécision.

C’est l’illustration parfaite des conséquences de notre incapacité à décider.

On retrouve dans ces comportements de doutes, des attitudes néfastes à l’expression de la confiance en soi.

Un problème d’Ego

Lorsque nous naissons, nous n’avons pas ce problème d’Ego qui nous fait toujours douter de tout.

C’est un mauvais comportement, comme tant d’autres, que nous apprenons. Et pour cela, une éducation néfaste au développement de son « capital confiance » suffit.

En ne manifestant pas de « confiance en soi », vous développez la fausse croyance que vous n’êtes pas à la hauteur.

Si par exemple, vous êtes attirés par une personne et que vous n’osez pas aller lui parler, c’est avant tout un problème d’ego. Vous ne vous percevez pas comme capable de gérer la situation. Et vous n’êtes effectivement pas capable de la gérer.

Quand vous prenez une décision, allez y sans reculer.

Préparez-vous à pouvoir agir pour faire face au scénario catastrophe mais réalisez toujours le meilleur.

Rappelez-vous que dans 99,9% des cas, il vaut mieux prendre une mauvaise décision que de ne pas prendre de décision.

Défi lancé par Agoaye

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s