As de coeur

Persuader ?

Cette semaine je persuade

Amener quelqu’un à être convaincu de quelque chose, à croire quelque chose, à faire, à vouloir faire quelque chose.

Connaître les méthodes de persuasion est utile pour ne plus se faire avoir et mieux vivre sa vie.

Quelques méthodes de persuasion

Par l’appel à la raison (convaincre)

  • l’argumentation
  • la logique
  • la méthode scientifique
  • la preuve

Par l’appel à l’émotion

  • la rhétorique
  • la foi
  • la tradition
  • la propagande
  • la publicité
  • la manipulation mentale
  • les valeurs

Par l’appel à la conformation

  • la Volonté des gens à se conformer dans un groupe

Méthodes raccourcies de persuasion

  • le matraquage publicitaire
  • le mensonge
  • l’utilisation des biais cognitifs

Aides à la persuasion 

  • les techniques de persuasion

Autres techniques, hypothétiques

  • le contrôle de l’esprit
  • l’hypnose

Les techniques de persuasion

La psychologie inverse fonctionne pour de vrai

La psychologie inverse est devenu un cliché. Le problème est que la plupart des gens regardent la psychologie inverse d’une manière très simple. Par exemple, admettons que vous vouliez éviter qu’un proche aille faire du parachute. Vous diriez « Tu peux aller risquer ta vie à sauter d’un avion, ça m’est égal » pour essayer de convaincre cette personne de ne pas le faire. Mais ce n’est pas de la psychologie inverse, c’est du passif-agressif . Alors oubliez tout-ça et reprenons depuis le début.

Si vous avez l’intention d’utiliser la logique inverse en votre faveur, vous avez besoin d’être subtil.

Supposons que votre colocataire est paresseux et que l’approche « gentille » ne fonctionne pas. Alors, que faites-vous ? Vous pouvez dire ceci:

Bon, j’ai décidé de ne plus faire la vaisselle et je vais commencer à acheter de la vaisselle en plastique jetable. Ça ne te dérange pas ? Donnes moi un peu d’argent si tu veux que j’en prenne pour toi aussi.

Cela permet d’offrir une piteuse alternative à ne pas faire la vaisselle, sans pour autant blâmer directement l’autre personne. Plutôt que de se concentrer sur l’accusation , votre colocataire se retrouve confronté à choisir une des deux alternatives. C’est ainsi que la psychologie inverse peut être efficace, tant que vous vous tenez vos propos.

Faire des allusions simples au problème, afin de montrer que vous avez repéré qu’il y a un problème, et que vous êtes disponible pour écouter la personne si elle en manifeste l’envie. Éventuellement, proposer de parler directement. Par exemple, lui dire que vous avez l’impression qu’elle est triste, mais toujours en restant hésitant: « j’ai l’impression que » et non pas « tu es triste ». Il faut rester prudent.

Pointer les conséquences néfastes ou de modification de comportement indiscutables, en s’interrogeant sur les motifs qui les expliquent.
Parler du problème comme si c’était pour quelqu’un d’autre ou une information détachée. « J’ai entendu dire que les problèmes d’alcool commencent par la consommation en solitaire, tu le savais ? »… une information détachée, qu’on va remettre souvent sur le tapis.

Faites-les croire que c’est leur idée à la base. Il s’agit d’une technique commune, en particulier chez les vendeurs, mais c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Vous devez envisager d’implanter des idées de la même manière que vous envisagez de résoudre un mystère. Le risque c’est qu’il manque de reconnaissance envers vous.

Lui rappeler que vous l’aimer. Cela contribuera à créer un climat de confiance qui permettra qu’un jour la personne accepte de vous parler.

Amener la personne sur des sources d’information en rapport avec son problème… Ce site, par exemple, mais aussi des livres, des émissions ou des articles peuvent faire l’affaire.

Lorsque la personne appréhende les consultations, ou ce qui pourrait se passer en séance, vous pouvez lui proposer de visionner des vidéos illustrant comment se déroulent des séances de psychothérapie, vous pouvez consulter les vidéos du cycle de découverte des psychothérapies.

Quoiqu’il arrive, restez patient, ne vous énervez jamais, aussi déraisonnables que pourront vous sembler, parfois, certaines réponses de la personne. Rappelez-vous que la personne est celle qui souffre le plus de son problème. Prenez votre temps, pour aider la personne à évoluer sur la durée.

« Parce que nous pensions que nous devions persuader nous avons oublié d’écouter. »

Robert Schapiro

L’altitude sera plus persuasive que les paroles.

« Ce qui persuade, c’est le caractère de celui qui parle, non son langage. »

Ménandre

Suggérez le minimum pour provoquer l’envie du maximum

Il s’agit probablement d’un des moyens les plus faciles et les plus efficaces pour implanter une idée dans l’esprit de quelqu’un . C’est une autre version de la psychologie inverse, mais à un niveau moins agressif. Disons que vous essayez de vendre à quelqu’un un disque dur. Cette personne pourrait acheter un 250 Go, 500 Go ou un disque dur d’1To. Votre but est de vendre le plus gros disque dur possible, vu que c’est ceux qui coûtent plus cher et cela signifie donc plus d’argent pour vous. En revanche, votre acheteur est venu avec l’idée de dépenser le moins d’argent possible.

Vous n’irez pas très loin en lui disant qu’il devrait dépenser plus d’argent quand vous savez que c’est justement ce qu’il veut éviter. Au lieu de cela, vous devez répondre à ce qu’ils veulent: l’option la moins chère. Voici un exemple de dialogue:

Acheteur: Pouvez- vous me parler de ce disque dur de 250 Go ? Je veux être sûr qu’il me conviendra.

Vous : Quel type d’ordinateur avez-vous et quel utilisation allez-vous en faire ?

Acheteur : J’ai un portable sous Windows qui date de 2 ans et j’en ai besoin pour stocker mes photos. J’ai environ 30 Go de photos.

Vous : 250 Go, c’est largement suffisant pour simplement stocker vos photos, donc tant que vous n’avez pas d’autres fichiers à stocker sur le disque, ça devrait faire l’affaire.

Cette dernière phrase instille le doute chez l’acheteur. Vous pouvez même ajouter « Vous n’auriez besoin d’un disque plus gros que dans le cas où voudriez être absolument sûr que vous aurez assez d’espace dans le futur ». mais ce serait peut-être pousser un peu. L’essentiel est que si vous semblez avoir à cÅ“ur de servir dans leurs meilleurs intérêts , il peut être facile de faire croire aux gens qu’ils veulent vous acheter plus.

Encore une fois, je tiens à saisir cette occasion pour rappeler à tous qu’implanter des idées dans l’esprit des autres n’est pas nécessairement une bonne chose à faire. Utilisez ces informations pour détecter quand quelqu’un essaye de vous le faire, et pas forcément comme un guide pour le faire à quelqu’un d’autre.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire :

  • Chercher à faire avouer la personne. Rien ne pourra la forcer à reconnaître son problème, aussi délétère qu’il soit.
  • Chercher à obtenir une évolution de l’attitude en quelques entretiens, voire dès la première fois où le sujet est abordé. Il faut laisser à la personne le temps de mûrir sa réflexion.
  • Vouloir convaincre la personne, faire du prosélytisme. Si elle ne comprend pas, c’est qu’elle n’est pas prête. Il faudra revenir à la charge, plus tard.
  • S’énerver. Si la personne ne vous croit pas ou ne change pas, ce n’est pas contre vous, c’est qu’elle n’est pas prête.
  • Faire du chantage, des ultimatums. La personne se braquera, s’éloignera de vous, ou au pire se déprimera totalement.
  • Stigmatiser (voire punir) la personne parce qu’elle n’arrive pas à surmonter ses problèmes.
  • Culpabiliser la personne
  • Juger la personne

Persuader, oui mais ne pas persuader à tout prix.

« Le meilleur moyen de persuader consiste à ne pas persuader. »

Comte de Lautréamont

Persuader le monde des choses dont nous sommes convaincu n’est pas suffisant, tout comme être persuader ne fait pas le tout.

Persuader c’est utopiste !

Pour qu’une persuasion soit efficace il faudra trouver LA raison indiscutable qui vous permettra de le faire accrocher à ce désir de « réforme » (la santé des proches, l’exemplarité vis-à-vis des enfants…).

Cependant, une chose est sûre :

« On ne se persuade pas d’aimer. »

Eric Hude

Cet article vous a plu ? Faites-le découvrir à vos amis.

Défi proposer par Agoaye.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Persuader ? »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s