As de coeur

đź”” Qu’est ce qui cloche ? đź””

Quand j’ai vu le thème de ce mois-ci, qu’est ce qui cloche ? J’ai tout de suite pensĂ© qu’est ce qui cloche dans ce Monde ? Qu’est ce qui cloche dans ce Monde ? Regardez les mĂ©dias tĂ©lĂ©visuels !

Alors, l’autre soir j’ai Ă©coutĂ© d’une oreille le journal (en faisant la vaisselle) et lĂ  je me suis dit que les mĂ©dias en eux-mĂŞmes clochaient ! 

Après je suis allĂ© sur les rĂ©seaux sociaux et j’ai vu le faussĂ© qu’il y avait entre le titre et le contenu, il y a vraiment un truc qui cloche…

Alors je suis partie voir les commentaires et lĂ  j’Ă©tais catastrophĂ©, des propos que chacun juge normal et qui clairement ne le sont pas. 

Alors je suis venu dans la blogosphère et je me suis perdue… finalement c’est peut-ĂŞtre moi qui cloche ? 

Mais intéressons nous donc aux expressions qu’à fait naître cette cloche.

N’est-il pas judicieux d’utiliser l’expression « qu’est-ce qui cloche », lorsque, voyant la posture et les décisions du premier personnage de l’état, on s’interroge sur celles-ci, puisqu’elles sont assez éloignées des promesses annoncées lors du discours du Bourget.

Il promettait qu’il n’augmenterait pas les impôts, et distribue allègrement des nouvelles taxes…

Son ennemi c’est la finance, et l’une de ses premières interventions télévisuelles se passe sur le plateau de l’émission « capital »…

Dans ce cas, l’expression « qu’est-ce qui cloche » fait rĂ©fĂ©rence, non pas avec l’instrument de percussion, mais plutĂ´t Ă  celui du mot cloche lorsqu’il Ă©voque une personne qui boite, lequel a donnĂ© naissance au mot clochard, de « cloppus », les boiteux, (ce qui est aussi le sens de l’expression « cloche-pied » qui signifie boitiller, ou sauter sur un seul pied), donnant naissance Ă  l’expression « ĂŞtre de la cloche ».

D’autres linguistes distingués proposent une autre explication : l’église rémunérait les mendiants pour qu’ils se rendent dans les églises afin de faire sonner les cloches, et ces sonneurs providentiels de cloche, auraient du coup étés naturellement appelés les clochards.

Alors, j’ai l’impression quelques fois que mes articles sont parfois un peu boiteux, mĂŞme si j’essaie que se soit fluide.

Puis j’ai dĂ©couvert les moutons enragĂ©s, les moutons en ont marre ils s’informent, tellement de choses qui clochent : La guerre, le terrorisme, la politique, la pollution, les exploitations, les trafics, les comportements, les droits humains, les inĂ©galitĂ©s, la famine, la dĂ©sinformation, les incitations raciales, la violence…

Tellement de choses qui clochent, que ça résonnent dans ma tête et je ne sais pas par où commencer.

Qu’est-ce qui cloche quand on a l’impression qu’il y a que cinq candidats aux Ă©lections prĂ©sidentielles alors qu’ils sont onze ? Et oui 11 !!!!

Ne plus savoir qui voter.

Qu’est ce qui cloche quand les mĂ©dias nous font croire que l’immigration est un problème ? 

Qu’est ce qui cloche dans ce phĂ©nomène de sociĂ©tĂ©… 

Le sentiment d’ĂŞtre dans une impasse, de faire des efforts pour pouvoir vivre et constater que les rĂ©sultats ne sont pas lĂ .

Ne pas savoir oĂą on va. Le sentiment d’injustice et d’abandon. La frustration, la dĂ©valorisation, le sentiment d’impuissance… La prĂ©caritĂ© des classes moyennes, les classes moyennes ? Ben justement, derrière les mots il y a les chiffres … alors regarder les reportages qui les prĂ©sentent comme une plaisanterie.

Dans la mĂŞme situation, -c’est Ă  dire travailler, rembourser le crĂ©dit maison, ressentir de l’injustice et une certaine frustration dans la situation actuelle – ĂŞtre dans la mĂŞme situation ai-je dis ? – voix off : dĂ©penses de la famille après cela ils leur reste 500 euros- Ă  la bonheur ! Il reste quoi pour les  » petits  » la fin du mois ? Rien pour certains Et que suis-je bĂŞte eux au moins ont des aides ! Ă  la bonheur ! Mais ils leur restent rien Ă  la fin du mois. Alors ils feront un reportage sur les classes infĂ©rieures, il ne faut pas oublier les clichĂ©s, les stĂ©rĂ©otypes, les rĂ©signations… Tous ces sujets de surfaces qui cachent les vrais problèmes et qui font cracher le venin des uns et des autres, des uns sur les autres.

Ils y en a qui doivent rire jaune tout jaune mĂŞme. Cette manière de montrer du doigt pour dĂ©noncer, pour diviser, tous ces gens qui se regardent le nombril, ridicule ! 

Le rejet, l’abandon, l’humiliation, l’impuissance et de quoi dĂ©primer !
Allez ! On nous fait croire que le bonheur c’est d’avoir, d’en avoir plein nos armoires…

Encore en Afrique des enfants meurent de malnutrition, en Asie, des enfants travaillent, le droit des femmes et des enfants bafoués partout dans le monde.

L’air irrespirable, les attaques aux gaz, ne plus pouvoir sourire mĂŞme Ă  l’autre bout du monde.

Des gens dorment en prison pour rien.

Savoir et de part notre situation ne pas pouvoir changer certaines habitudes de consommations, malgré cela faire de son mieux. Et pourtant espérer mieux tout le temps, pour tout le monde chaque jour.

Une rĂ©flexion personnelle sur le sujet de ce mois-ci d’Egalimère pour le 10 du mois.

Et parmi mes recherches, une partie de cet article intĂ©ressant d’Agora Vox inclus dans mon texte.

MoralitĂ©, bien choisir ces sources d’informations et les multiplier permet d’avoir une vision plus juste, surtout garder son sens critique et un minimum de raisonnement . 

Publicités

2 rĂ©flexions au sujet de « đź”” Qu’est ce qui cloche ? đź”” »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s