As de trèfle

Mon album de senteurs : Pluie d’orages

Juste un grain…

Il y a toujours sous d’épais nuages
Un grand soleil clair prêt à resurgir…
Il y a toujours après les orages 
Un beau temps tout chaud à faire rougir…

Il y a toujours un ciel bleu étrange
Au bout du tunnel le plus long et noir ;
Un ciel habité par quelque mésange,
Par quelque hirondelle, va-t-en savoir…

Il y a toujours après les souffrances,
Après la misère, après le chagrin,
Un germe de joie, un grain d’espérance,
Un grain de bonheur, même juste un grain…

Ginette Maur

L’odeur de l’orage, l’odeur des orages, des pluies d’orages… peut-être même les odeurs.

Qu’est ce que l’orage ?  C’est ce choc entre un air trop chaud et un air trop froid. C’est l’été, c’est les vacances, c’est cet air trop lourd, beaucoup trop lourd.

Des souvenirs précis ? Pas vraiment, une bataille d’eau… un soir d’été… Des jeux laisser précipitamment pour ce mettre à l’abri.

La pluie qui s’abat comme un soulagement. Elle fait renaître toutes l’effervescence de la nature.

Cette poésie, l’art et la vie. 

Quel lien entre une pluie d’orage, cette poésie, l’art et la vie ? Des souvenirs.

C’était au mois de juin, ma mère, à l’âge de la retraite, commença à suivre des cours de dessin, et cette année, son professeur qui a l’habitude d’exposer ces oeuvres avec parfois celles de ces élèves lui proposa pour la première fois de les suivre.

Cette année-là, cette période coïncidait avec la clôture du printemps des poètes, c’est donc à cette occasion qu’était organiser un petit concours de poésie. Un certain nombre de poètes plus ou moins amateurs avaient proposer un de leur poème parmi lesquels nous pouvions voter, et donc récupérer sur papiers imprimer les poésies qui nous plaisait en libre service !

C’est ainsi que cet après-midi de juin, je me rendis dans cette petite salle d’exposition afin d’admirer tout ce travail.

Ce n’était pas encore les gros orages d’été, les grosses chaleurs lourdes d’été, trop lourdes, néanmoins, le temps était maussade.

Grâce à ce souvenir, je me suis rappelé comment les nuages dessinent toujours dans le ciel les présages d’un orage avenir avant que le ciel soit entièrement recouvert d’un uniforme gris noir d’orage.

L’odeur de la pluie d’orage un peu comme un grain, juste un grain.

Ma participation pour le rendez-vous de Marie du blog A l’encre bleu lavande.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Mon album de senteurs : Pluie d’orages »

  1. danser sous la pluie, oui, moi, moi!!!!j’adore les pluies tièdes d’été, parfois et toutes les pluies d’orage (sauf si je suis dessous, bon j’avoue, j’adore les pluies d’orage de ma fenêtre grande ouverte!),les odeurs de terre qui remontent,et surtout cette énergie incroyable qui nous inonde au plus profond de nous et nous donne des ailes légères, légères, légères…..

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s