As de pique

L’objet de la semaine Rubik’s cubes 

Ce casse-tête de la forme d’un cube porte ce nom pour une simple raison : il a été inventé par le hongrois Ernő Rubik en 1974, et s’est rapidement répandu sur toute la planète au cours des années 1980.

Ernõ Rubik est né à Budapest en 1944, en Hongrie. Après des études d’architecture et d’Arts décoratifs, il travailla comme architecte pendant 5 ans (de 1971 à 1975), puis devint professeur d’Art appliquée à Budapest, sculpteur et professeur d’architecture, il s’intéresse à la géométrie et à l’étude des formes en 3D.

Au début des années 1980, il fut éditeur dans un journal de jeux, et fonda en 1983 Rubik Stúdió.

L’idée initiale d’Ernő Rubik était de construire un cube afin d’amener ses étudiants à deviner quel était son mécanisme interne, comment les petits cubes pouvaient tourner suivant trois axes tout en restant solidaires, et ainsi de les intéresser à la géométrie en 3 dimensions.

Ce n’est qu’ensuite qu’il eut l’idée (par la suggestion d’un ami) de colorer chaque face d’une couleur différente, constatant alors qu’après mélange, l’ordre initial du cube s’avérait extrêmement difficile à retrouver (une chance sur 43 252 003 274 489 856 000 à chaque rotation). Il eut alors l’idée de le commercialiser en tant que « casse-tête » géométrique et mathématique.

En Hongrie, le cube gagne en popularité par le bouche-à-oreille, et est bientôt connu dans toute l’Europe. En septembre 1979, à l’instigation de Bernard Farkas, un accord est signé avec Ideal Toys pour distribuer le cube mondialement. Ideal Toys renomme alors le cube « Rubik’s Cube » et les premiers exemplaires sont exportés de Hongrie vers mai 1980, en direction de Londres, de New York et de Paris.

Aujourd’hui, le Rubik’s Cube est copié sous licence par de nombreux distributeurs par le monde. Il est distribué par Win Games en France et par Jumbo en Belgique.

Le Rubik’s Cube atteint son maximum de popularité au début des années 1980. Plus de 100 millions de cubes sont vendus entre 1980 et 1982. Le « Rubik’s Cube » gagne le prix des distributeurs de jouets britanniques en 1980 et de nouveau en 1981. De nombreux jeux similaires sont distribués peu de temps après le Rubik’s Cube, notamment le « Rubik’s Revenge », une version 4×4×4 du Rubik’s Cube. Il existe aussi une version 2×2×2 et 5×5×5 (connus respectivement sous les noms de « Pocket Cube » et de « Professor’s Cube »), et des versions dans d’autres formes, comme la pyramide ou le dodécaèdre régulier (1212). Depuis juin 2008, la marque V-Cube vend les modèles en 6×6×6, 7×7×7 et 8×8×8.

En 1981, Patrick Bossert, écolier britannique de douze ans, publie sa solution détaillée. You can do the cube s’est vendu à 1,5 million d’exemplaires à travers le monde, dans 17 éditions différentes. Il est numéro 1 des best-sellers du Times et du New York Times en 1981.

Le 10 novembre 2016, la Cour de justice de l’UE annule l’enregistrement en tant que marque européenne de la forme du Rubik’s cube, considérant que cet enregistrement protège non pas une marque mais une « solution technique », à savoir la capacité de rotation des faces du cube, qui dépend d’un brevet plutôt que d’une marque.

Championnats et records

Il existe une World Cube Association (abrégée WCA) qui organise des championnats suivant des règles précises : chaque candidat utilise son cube personnel (parfois lubrifié) et la position de départ est la même pour tout le monde. Le premier championnat du monde s’est déroulé à Budapest en 1982.

Le temps le plus rapide jamais réalisé officiellement est de 4,737 s, détenu par le « cubeur » Feliks Zemdegs dans la compétition POPS Open 2016, à Melbourne, en Australie, le dimanche 11 décembre 2016 améliorant de 7 millièmes le précédent de 4,744 s, détenu par le « cubeur » Mats Valk dans la compétition Jawa Tipur Open 2016, en Indonésie, le dimanche 6 novembre 2016.

Le record du monde de Rubik’s cube de Mats Valk en vidéo cliquez ici 👈

Le temps officiel le plus rapide au blindfolded est de 18.50 s établi par le chinois Kaijun Lin.

Le record officiel basé sur la moyenne de 3 cubes parmi 5 (excluant l’essai le plus rapide et le plus lent) est de 6,45 s, détenu par l’Australien Feliks Zemdegs, lors du WLS Lato 2016.

Il existe également des épreuves moins conventionnelles, mais toutefois reconnues par la World Cube Association : résolution les yeux bandés (le blindfold cubing), avec une seule main, avec les pieds…

La France organise tous les ans un championnat de France. Ce championnat a été organisé à Paris de 2004 à 2012. Depuis 2013, il se tient chaque année dans une ville différente.

En 2011, le robot CubeStormer II a réussi à battre le record du monde (à l’époque de 5,66s) jusque-là détenu par un humain en résolvant un cube en seulement 5,270 s. Il s’agissait d’un robot en Lego conçu et programmé par Mike Dobson et David Gilday et fonctionnant grâce à une application Android sur un Samsung Galaxy S II.

Depuis, le 17 mars 2014, le robot ARM-Powered Cubestormer 3 a battu ce record en réalisant le casse-tête en 3,253 s. lors du Big Bang Fair de Birmingham, au Royaume-Uni. Le robot conçu par les mêmes ingénieurs est construit en Lego et fonctionne grâce à une application Android sur un Samsung Galaxy S4.

Le 23 janvier 2016, le robot Sub1 réalise le casse-tête en seulement 0,887 s, détrônant ainsi le précédent robot. Ce record a été réalisé au Cubikon Store de Munich, en Allemagne.

Chaque année, se déroule l’Inter Rubik 2017 – Championnat de cube dans les collèges clic 👈

Et les championnats du monde de Rubik’s cube qui se dérouleront cette année entre les 13 et 16 juillet à Paris.

Informations et inscriptions 👈

Association française de speedcubing 👈

Les cubes magiques trouvent la vie par l’Art de Pete Fecteau, l’artiste en plastique Nord-américain. Sa grande (super) passion était toujours l’Art de Rue et l’Avance (le Plomb). Mais, en 2010 il a participé à la plus grande compétition d’art du monde, ArtPrize et avec son travail « le Grand Rêve », il était parmi 50 meilleur … dans ce travail, nous voyons trois expressions différentes de Martin Luther King dans une énorme mosaïque de cubes magiques.

Les définitions sont impressionnantes, toujours plus a tendance en vue les limitations de couleurs, seulement six. Pour en savoir plus sur les œuvres de Pete, accès :

http://petefecteau.com/

L’objet de la semaine c’est quoi ?
Tous les quinze jours, je vais essayer de vous présenter un objet, clin d’œil à ma semaine passée. Ce pourra être un objet pour lequel j’ai craqué (que je l’ai acheté ou bien repéré), juste pour le plaisir de vous le montrer. Mais aussi un objet qui traîne chez moi depuis pas mal de temps.

Lylou du blog Livres et merveilles 

Les objets qui nous plaisent ont aussi une histoire ou même de belles histoires, ils peuvent être associés à de célèbres personnages, réels ou fictifs, un savoir-faire et savoir-vivre, ce sont des lieux et des émotions, c’est pourquoi les questions autour de l’objet peuvent être vaste et variées.

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’objet de la semaine Rubik’s cubes  »

  1. J’ai tenté ce scrongneugneu de « truc » il y a plusieurs années… et me suis (un peu) énervé… aujourd’hui, ce scrongneugneu de « truc » est encore en orbite autour de Pluton… 😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s