As de pique

Karol Bak 

Karol Bak est né le 30 mai 1961 à Kolo en Pologne. C’est un artiste peintre, illustrateur et graphiste.
Dans les années 1984 – 1989 il a étudié à l’Académie des Beaux-arts (aujourd’hui ASP) à Poznań, Faculté des arts graphiques. Des études complétées par deux diplômes avec les honneurs, dans le studio graphique du professeur Tadeusz Jackowski et l’atelier de dessin du professeur Jaroslaw Kozlowski.

Après avoir étudié pendant 3 ans le dessin et le cuivre, il a fait plusieurs voyages artistiques et dans les années 1990, il peint à l’huile et le fait professionnellement depuis les années 2000, essentiellement la peinture de chevalet et le dessin.

Ses travaux incluent la forme séries thématiques comme « Sailing », « Dialogues », « cocon », « Auréole », « quatre éléments », « Judith et Salomé. »

Ses sublimes créatures féminines sont connues dans le monde entier.

Le thème principal de ses tableaux, c’est la beauté des femmes. Beaucoup de ses œuvres figuratives ont été inspirées par la mythologie. Karol Bak traite la peinture de chevalet et la peinture murale, les graphiques appliqués, et aussi la conception et la décoration intérieure. Il vit et travaille à Poznań, en Pologne.

Karol Bak a eu plusieurs expositions individuelles et a participé à des expositions de groupe principalement en Pologne, en Allemagne et aux Pays-Bas.

http://www.karolbak.com

Le don de l’Hymne de la Perle

O beauté, splendeur : vous seules j’ai retenu
De la vie qui fut amère et erronée,
Dans laquelle je me reconnais ainsi que les autres.
Le ravissement qui me prenait me revient seul en mémoire :
Les levers de soleil dans le fin branchage,
Les fleurs ouvertes après la nuit, les herbes douces
La ligne bleue des montagnes pour crier Hosanna.
Combien de fois ai-je dit : Ce n’est pas la vérité de la terre
Des jurons et déceptions, arriver aux hymnes !
Pourquoi faire semblant, alors que je sais tant de choses ?
Mais mes lèvres glorifiaient, mes jambes couraient d’elles-mêmes
Mon cœur battait fort et ma langue clamait des louanges.

Czeslaw Milosz (1982)
« Le chantre aux yeux ouverts de la poésie polonaise »

Le tableau du samedi 

《 Le samedi, on présente un seul tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plait ou nous émeut, ou nous trouble.

Et voilà.

Vous n’avez pas fait les beaux arts ? Moi non plus
On parle d’émotions,
deux mots sur le peintre,
et on partage
dixit mamazerty

On s’inscrit (ou pas) à la communauté là :

https://www.over-blog.com/community/le-tableau-du-samedi-de-lady-marianne

Publicités

5 réflexions au sujet de « Karol Bak  »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s