As de pique

Amylee

Amylee est née en 1978 à Nîmes dans le Sud de la France. Une région où la couleur prend sa source dans la lumière. Très tôt, elle s’éprend du dessin et encore plus de la peinture. Déterminée, elle va suivre un parcours qui lui permettra d’exprimer puis de stimuler sa créativité. Toujours dans ses études artistiques, dans le milieu de l’entreprise (en Design et en Mode) ou en tant qu’artiste peintre, Amylee verra la vie en couleurs ! La nuance est vigoureuse, irradiante et réconfortante et reste au centre de son œuvre.

En 2008, elle prend son destin en main pour réaliser son désir profond : peindre à plein temps. Amylee utilise alors toutes ses compétences et ses influences en synergie, pour peindre des œuvres qu’elle veut sources de luminosité, de vibration, d’émotion. Elle choisit définitivement l’acrylique, une technique qui fait scintiller le regard du spectateur comme le vernis fait chatoyer la peinture. Les crayons et les feutres resteront réservés aux esquisses.
Dans son portfolio, vous trouverez essentiellement des portraits débordants de détails floraux et toujours travaillés dans cette minutie extrême qui soulève une soudaine envie d’examiner l’œuvre de plus près, fragment par fragment, de chercher à la toucher, d’en dénicher le secret, de la faire sienne… Une émotion qui éveille les sens et captive. Amylee a déjà peint près de 1000 portraits, faisant de la femme, de la fleur et de la répétition du motif ses sujets de prédilection.

Son travail s’organise autour de phases picturales qui se succèdent mais c’est l’année 2016 qui marquera sa peinture d’une empreinte émotionnelle caractéristique, une empreinte graphique plus affirmée.
Amylee s’inspire des maîtres de la peinture figurative. Les codes graphiques de Klimt et Mucha se devinent dans nombre de ses tableaux. On peut également y déceler l’influence d’Alma-Tadema, de Monet, de Morisot. Elle est très attirée par le Pop Art, particulièrement par Roy Lichtenstein et les artistes urbains comme Ernest Pignon Ernest, Eduardo Kobra, David Walker. Elle raffole également de ces motifs déployés sur les étoffes que font défiler Christian Lacroix, Manish Arora ou Yulia Yanina.
Les tableaux d’Amylee sont de grands voyageurs, ils parcourent des kilomètres à travers l’Europe, les Etats-Unis ou l’Asie pour le plus grand plaisir des collectionneurs. Ce phénomène a pu s’accélérer grâce aux galeries représentatives qui exposent ses toiles à l’international mais aussi à la vitrine mondiale qu’offre le web.

Par un besoin intrinsèque de s’exprimer, «l’expression dans tous ses états», Amylee crée un blog en 2009 pour partager et mutualiser son expérience d’artiste peintre. Un magazine en ligne Amylee.fr devenu aujourd’hui le rendez-vous incontournable d’une belle communauté !
Après Nîmes et Paris, c’est à proximité de Londres que l’artiste a décidé de poser son chevalet. Amylee continue néanmoins d’être active en France où elle travaille toujours autour d‘événements artistiques.

« Il était une fois Amylee » Laurence Carron, juillet 2016

Quelques questions :

Comment est née ta passion pour la peinture, ou le déclic qui a fait que tu aies voulu que cela devienne ton métier à part entière ?

J’ai toujours aimé le dessin et la peinture, j’ai d’ailleurs suivi un cursus Arts Plastiques, Arts Appliqués tout au long de ma scolarité. J’ai pris des cours de dessins académiques et de peinture dans différents ateliers à Nîmes et même à Antibes lorsque je partais en vacances chez ma grand-mère. J’ai également traîné mes Converses à l’école des Beaux-Arts de Nîmes.
Plus tard, je me suis lancée dans le métier d’artiste peintre lorsqu’une galerie m’a proposé d’exposer chez elle ! En hommage à la ville qui m’a fait naître artistiquement, j’ai alors pris le patronyme de Paris. Naissance d’Amylee Paris !

Quelles sont les choses qui t’inspirent au quotidien ou qui t’aident dans la création de tes toiles aussi colorées les unes que les autres?

Je ne vais pas être très originale dans ma réponse car tous les artistes ressentent déjà ce genre d’inspirations : Le quotidien, l’environnement naturel ou industriel, les films, une publicité, un nuage d’humidité sur un mur, les autres artistes… Mon cerveau fonctionne comme Pinterest, il ne cesse d’enregistrer et de classer des combinaisons graphiques, des idées, des associations de couleurs, des envies !

Pour les jeunes artistes en devenir, quels conseils pourrais-tu donner pour qu’ils osent se lancer?

Le métier d’artiste peintre demande beaucoup de motivations, de force intérieure, de rigueur, de prises de risques. De l’extérieur, tout semble facile, les horaires sont flexibles, le travail passionnant, l’atmosphère de travail plutôt cool. En réalité, l’artiste (surtout celui d’aujourd’hui) travaille comme un entrepreneur, il gère tout seul les bons comme les moins bons côtés de son activité. Il doit sans cesse créer, produire, communiquer, exposer, gérer, faire des choix, établir des connexions entre galeristes, collectionneurs, journalistes, etc…
Si je devais donner un conseil aux jeunes artistes souhaitant se lancer, je leur dirais : « Vous avez un talent, un style graphique remarquable, une touche picturale originale ? Alors tout en continuant de créer, formez-vous aux outils qui permettent de gérer une entreprise individuelle, aux méthodes et aux techniques utilisées dans le marketing, aux supports proposés par le web pour développer une visibilité suffisante. Bref tout ce qui m’a manqué durant mes débuts et que j’ai dû apprendre sur le tas. Une expérience que je livre depuis plusieurs années maintenant grâce au magazine en ligne amylee.fr .

Le tableau du samedi 

《 Le samedi, on présente un seul tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plait ou nous émeut, ou nous trouble.

Et voilà.

Vous n’avez pas fait les beaux arts ? Moi non plus
On parle d’émotions,
deux mots sur le peintre,
et on partage
dixit mamazerty

On s’inscrit (ou pas) à la communauté là :

https://www.over-blog.com/community/le-tableau-du-samedi-de-lady-marianne

Source biographie : Amylee Paris 

Source de l’interview Trendy Show  

Publicités

3 réflexions au sujet de « Amylee »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s