As de coeur

Cette semaine je suis

Cette semaine je suis mon intuition.

Faire confiance à son intuition demande clarté et courage.

Qu’est-ce que l’intuition ?

L’intuition est un savoir qui ne passe pas par le filtre du mental ni de la pensée. C’est quelque chose que l’on ressent, que l’on sait d’instinct. C’est un ressenti qui transcende tous les obstacles pour nous avertir ou nous indiquer une solution plutôt qu’une autre. Savoir intuitivement quelque chose n’est bien sûr pas rationnel, mais s’avère pourtant souvent beaucoup plus juste, plus vrai. Suivre son intuition, nous amène toujours vers le bon choix.
Cependant, parmi tous les ressentis qui nous habitent, il est parfois difficile d’entendre et de reconnaître son intuition. Comprendre ce qui se passe en nous, être attentif à ses émotions, à son corps, et à ses ressentis… puis être parfaitement honnête avec soi-même sont des conditions favorables au développement de l’intuition.

Quand et comment se manifeste-elle ?

Notre intuition peut se manifester à tout instant. Cependant, on n’y prête pas toujours attention. Déjà, pour l’entendre ou la sentir, il faut être au clair avec soi-même. Si votre esprit est sans arrêt encombré de pensées et de doutes, votre corps d’angoisses, vous aurez du mal à percevoir votre intuition mais ce n’est pas impossible même dans ce cas. En effet, lors de certains moments de relâchement elle apparaîtra clairement. Encore faut-il savoir la reconnaître ! Pour reconnaître son intuition, vous devez être attentif à vos ressentis. Si vous ne savez jamais ce que vous ressentez, cela risque d’être compliqué. Par contre si vous savez reconnaître une sensation de bien-être ou de malaise en vous-même, c’est déjà un premier pas. En général dans toute situation nous avons un ressenti, et souvent sans l’avoir appelé ni cherché, il apparaît. Bien sûr, ce ressenti est beaucoup plus complexe et subtil qu’un simple sentiment positif ou négatif car l’intuition nous envahit et nous alerte. Une intuition peut être une conviction, une certitude, une sensation de battements du coeur ou de légèreté.
Par exemple : On vous présente une personne, et hop, tout à coup vous avez un sentiment négatif qui vous envahit, l’atmosphère est moins joyeuse, vous avez un noeud à l’estomac…Votre intuition ou la lecture intuitive que vous avez de cette personne sans la connaître, vous donne des informations précieuses. Vous pouvez décider de suivre ou de ne pas suivre votre intuition.
Dans l’exemple qui va suivre j’ai décidé de ne PAS suivre mon intuition ! grosse erreur !
Un jour on m’a présenté une nouvelle collègue, et je me suis dit que j’allais l’accueillir comme il se doit. Pourtant dès le premier contact, j’ai senti cette personne fausse et méfiante. J’ai eu un mouvement d’arrêt mais je lui ai quand même souri et dit bienvenue. Nous avons échangé quelques mots puis un nouveau sentiment m’est apparu de sa part : la jalousie. Il s’est avéré par la suite que cette personne était dans une perpétuelle compétition avec les autres et voulait être mieux, donc devenait très jalouse quand quelqu’un était soit mieux habillé ou réussissait à attirer l’attention par une répartie ou encore faisait une meilleure présentation en réunion. Mon intuition de départ ne m’avait pas trompée mais…
…malheureusement j’ai laissé le raisonnement prendre le dessus : « Bon, apprend à la connaître avant de te faire une idée ! » me suis-je dit. Et c’est ce que j’ai fait… Cependant, il s’est avéré plusieurs mois après, que mon intuition première était parfaitement juste…mais ne l’ayant pas écoutée, j’ai souffert inutilement d’une mauvaise relation. J’aurais pu, si je l’avais suivie, soit ne pas essayer de sympathiser avec cette personne, soit juste être polie quand je la voyais sans m’investir émotionnellement par exemple. Si j’avais réellement suivi mon intuition, je me serais éloignée d’elle et cela m’aurait évité bien des déboires ! Mais les échecs sont là également pour nous apprendre quelque chose : désormais, si j’ai un ressenti très négatif sur une personne, je n’irais pas plus loin.

L’intuition peut se manifester dans les moments suivants :

  • Quand on nous présente une personne
  • Quand on nous propose un emploi
  • Quand on doit partir en voyage ou se rendre à un endroit
  • Quand on doit résoudre un problème ou prendre une décision difficile
  • Pour des choses anodines comme le choix d’un restaurant
  • Pour un achat immobilier ou important
  • Pour un traitement médical adapté ou non

etc…et dans beaucoup d’autres situations.

Reconnaître son intuition :

  • Un ressenti très fort comme une boule au ventre ou au contraire un sentiment très joyeux
  • Une voix intérieure, une injonction
  • Une pensée fulgurante qui passe et qui nous dit ce qui va se passer
  • Une sensation physique intense
  • Un signe extérieur, comme un slogan qui résonne très fort en nous
  • Une image qui se forme clairement en nous
  • Une certitude intérieure
  • Une injonction

etc…

Suivre ou ne pas suivre son intuition ?

Donc la question est : Doit-on écouter son intuition ? Après tout ce que je viens de dire, on aurait envie de dire OUI ! suivons-là !
Pourtant ce n’est pas toujours aussi facile. Quand on est face à un choix cornélien et que l’intuition nous souffle quelque chose de complètement irrationnel, on a envie d’écouter sa raison. Par exemple, elle peut nous indiquer de quitter un emploi et notre esprit rationnel nous dit « sans cet emploi, tu vas te retrouver sans rien ». Dans ce cas, la raison correspond à la peur.
Car l’intuition a accès à des informations que nous n’avons pas. Il se peut que quitter cet emploi dirige nos pas vers un meilleur job ou une opportunité extraordinaire. La raison et la pensée se basent sur ce qu’elles voient immédiatement et se souviennent de ce qu’on entend à la télé : C’est la crise !
Je ne dis pas que la raison n’est pas nécessaire ! Notre esprit analytique, rationnel, pensant, est indispensable dans beaucoup de domaines de la vie. Mais quand il s’agit de prendre des décisions importantes, je pense sincèrement que si nous arrivons à reconnaître notre intuition, il faut la suivre.
En ce qui concerne une intuition qui nous incite à quitter un emploi, il faut être prudent. Je n’incite personne à quitter son emploi, il faut être sûr qu’il s’agisse bien d’une intuition. Elle se reconnaît souvent quand le choix entre 2 propositions d’emploi se présentent, d’un côté on se sent bien et de l’autre non…

Suivre son intuition peut être un risque à prendre car nous pouvons nous tromper en confondant nos ressentis. Je conseille au début de « tester » son intuition sur de petites choses, puis en devenant plus claire, celle-ci doit devenir notre alliée de tous les jours dans les petites et les grandes décisions. Acceptons la marge d’erreur comme dans tout risque à prendre !

Comment développer son intuition ?

Rendre son intuition plus fine et plus présente est possible. Il suffit de l’écouter et de la suivre le plus souvent possible. C’est comme un muscle : Plus on l’entraîne et on s’en sert, plus il se développe. Si vous n’écoutez pas votre intuition, si vous la laissez de côté, elle va devenir de plus en plus petite et vous aurez de plus en plus de mal à la reconnaître et à la suivre.
Ne mentalisez pas. Quand vous recevez des informations de votre intuition, ne les jugez pas et n’essayez pas de les comprendre. Laissez vous envahir par cette sensation et acceptez-la.
Avoir une intuition aiguisée est également directement liée au lâcher-prise. Dès que nous réfléchissons trop, dès que nous contrôlons les choses, l’intuition n’a plus sa place. La respiration et la méditation sont aussi des outils qui nous aident à sentir, à s’éveiller, à s’ouvrir à notre sagesse intérieure !
Donc, pour la développer nous devons commencer par nous faire confiance, nous aimer et être attentif à nos sensations.

Récapitulatif pour déclencher son intuition :

  1. Ouverture d’esprit
  2. Confiance en soi
  3. Etre à l’écoute de soi
  4. Lâcher-prise
  5. Non-jugement

Vous l’aurez compris, notre intuition est un outil très précieux qui renforce la confiance en soi. Il serait vraiment idiot de s’en priver. D’ailleurs certains grands hommes de ce monde prennent des décisions uniquement par rapport à ce qu’ils ressentent, même dans des domaines tels que les affaires et la bourse, par exemple.

Acceptez de ne pas tout comprendre et laissez un peu de place à la magie…

Défi lancé par Agoaye , « Cette semaine je suis… »

Source le blog du potentiel humain  

Publicités

Une réflexion au sujet de « Cette semaine je suis »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s