As de coeur

Écouter son corps

Pas facile de comprendre nos malaises physiques. Écouter son corps permettrait de voir bien des choses que l’on ignore consciemment. Il existe de nombreuses techniques qui peuvent ainsi nous aider à débusquer, derrière nos blocages physiques, les verrous émotionnels à faire sauter pour retrouver un équilibre profond. Pour nous aider à les décoder, les thérapies psychocorporelles sont particulièrement efficaces.

«Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie de l’habiter », dit un proverbe chinois.

En médecine chinoise, on voit le symptôme comme un indicateur qui nous pousse à soigner les causes de ce dernier. On regarde le corps dans son ensemble et toutes les liaisons possibles afin de comprendre l’origine du problème.

Et j’aime cette approche qui apporte une véritable écoute du corps et de ses besoins.

En occident, on combat le mal, la douleur, la gêne. En médecine chinoise, on ne la voit pas comme un ennemi à abattre mais tel un messager qui nous montre un dysfonctionnement qui a diverses origines.

Afin d’être capable d’écouter notre corps, plusieurs facteurs sont à prendre en considération. Un des plus importants est le fait de devenir plus conscient. Heureusement qu’il existe plusieurs moyens pour y parvenir.

Nous pouvons devenir plus conscients en apprenant à « sentir » dès que nous sommes en contact avec quelque chose. Il est bon de faire une pause et de se demander: « Comment je me sens face à cela ? » Il est très possible qu’au début ça ne soit pas évident car sentir ou ressentir notre univers intérieur ne nous a jamais été enseigné. Par contre nous savons c’est quoi se sentir mal, même si nous ne pouvons identifier les émotions causant le malaise.

Les personnes qui affirment se sentir toujours bien se font souvent des accroires. Généralement, ils se sentent bien parce que quelqu’un d’autre vient de répondre à leurs attentes. Pour eux, c’est ce qui se rapproche le plus de leur conception d’être bien. Malheureusement ce n’est qu’une illusion. En effet, si la personne ou la circonstance extérieure à l’origine de ce bonheur s’estompe ou disparaît soudainement, voilà qu’un malaise revendique la place !

Le vrai bonheur a comme point d’origine l’intérieur de soi; aucune influence extérieure, quelle qu’elle soit, ne peut assurer ce bien être.

Les mots utilisés, soit en paroles ou en pensées, sont un autre des moyens disponibles pour devenir conscients. Ces mots ou pensées peuvent affecter directement une partie de votre corps puisque le corps est assujetti au mental et à ce que vous croyez.

En voici quelques exemples :

  • J’en ai plein le dos » (dos)
  • Il me tombe sur les nerfs » (système nerveux)
  • Je ne peux plus le sentir » (nez)
  • Ça, je ne le digère pas! » (estomac)
  • Ça m’écoeure! » (région du coeur)
  • Je ne pourrai pas y arriver! » (jambes)
  • Elle me fait chier! » (diarrhée)
  • Je ne peux plus endurer de voir ce désordre » (yeux)
  • Ça me démange de lui dire » (démangeaisons)
  • J’ai peur que ça ne marche plus » (jambes ou hanches)
  • J’ai peur de perdre… » (rétention d’eau ou constipation)
  • J’ai une crotte sur le coeur » (région du coeur)

Réalisez-vous le grand pouvoir que vous avez ? Au lieu d’utiliser ce pouvoir pour vous créer des choses non bénéfiques, pourquoi ne pas l’utiliser afin de vous créer de belles choses ?

Il est important d’accepter l’idée que vous seul créez votre vie. Tout ce qui vous arrive ne peut jamais être la faute de circonstances extérieures. Reconnaître cette vérité peut changer votre vie, sinon c’est admettre que votre vie est entre les mains de quelqu’un d’autre.

Chaque fois que vous refusez de reconnaître votre grand pouvoir créateur et que vous accusez quelqu’un d’autre de vos malheurs, une grande colère se déclenche en vous puisque vous refusez de faire face à la réalité.

1 Soigner la posture

Dans la méthode Feldenkrais, sensation, sentiments, pensée, action sont quatre éléments inséparables de notre personnalité. De la même façon que l’on établit des liens entre les différentes parties du corps, on établit des liens avec différents aspects de la personnalité. Si une personne marche tête baissée, en tapant ses talons sur le sol, c’est que ses jambes ne la propulsent pas assez et que son attitude n’est pas suffisamment tournée vers l’action.

Notre corps est un mécanisme compliqué et ultra sensible, qui réagit non seulement aux stimuli externes mais aussi internes. Susan Babbel, psychologue, spécialiste de la dépression, propose une théorie intéressante concernant les signes que notre corps nous envoie.

Sympa-sympa.com a créé quelques images qui dépeignent la théorie de la psychologue et quelques recommandations de la façon dont tu peux éliminer les problèmes psychologiques et mieux écouter les signaux que ton corps t’adresse.

Babbel estime que le malaise et la douleur peuvent signaler des soucis internes : des secrets, des non-dits. Les maladies chroniques sont un symptôme de stress et de problèmes émotionnels, notamment quand la partie physique va bien et qu’il n’y a pas de raison pour avoir des soucis de santé.

Voici un tableau de correspondance entre les douleurs et les problèmes.

2 Sentir le mouvement intérieur 

La somato-psychopédagogie permet d’apprendre à reconnaître et prendre en compte les effets de la pensée sur le corps.

L’intérieur de celui-ci est animé d’un mouvement permanent. Tous les tissus, tous les organes bougent.

Cette technique est centrée sur les liens entre le corps, le mouvement, l’action et la pensée. Elle forme à l’intelligence corporelle pour notamment nous aider à affronter les moments difficiles de la vie, le mal-être psychique ou physique, ou tout simplement à poursuivre une quête de mieux-être.

Lors de l’accompagnement manuel, le somato-psychopédagogue procède à une écoute douce et à des mobilisations tissulaires en apposant ses mains sur les différentes zones du corps.

Il libère ainsi les zones de tension et d’immobilité dans le corps. Puis il rétablit une mouvance homogène et cohérente dans l’ensemble du corps.

Source pour en savoir plus sur la somato-psychopédagogie ici 👈

3 Dénouer les tensions par l’analyse bioénergétique

La bioénergétique est une branche de la biochimie qui analyse le flux d’énergie dans les systèmes vivants. Constituant un champ de recherche biologique très actif et multidisciplinaire, la bioénergétique étudie une multitude de processus cellulaires, comme la respiration ou les autres voies du métabolisme, qui consomment ou produisent de l’énergie emmagasinée dans les molécules d’ATP. Conformément aux lois de la thermodynamique, les organismes ne peuvent ni créer ni détruire de l’énergie ; ils ne peuvent que la convertir d’une forme à une autre.

Le travail thérapeutique corporel, analytique et relationnel est basé sur une compréhension énergétique. Le concept d’énergie s’appuie sur la première topique de Freud (vitalité, libido). Dans le but d’aider une personne à augmenter sa capacité d’expression, l’Analyse Bioénergétique accorde une grande importance à la libre circulation d’énergie dans le corps. Après avoir aidé la personne à prendre conscience des tensions musculaires et des blocages qui perturbent cette circulation énergétique, on tente d’assouplir ces tensions à l’aide de mouvements et de postures adaptés. Afin de restaurer la vitalité tant sur le plan somatique qu’émotionnel.

Le rétablissement de la circulation énergétique améliore la régulation émotionnelle et participe au travail d’élaboration des troubles post-traumatiques. Il aide à gérer les affects, à apprendre de nouvelles façons plus satisfaisantes d’être en relation aux autres et à soi-même.

Source Analyse bioénergétique

Adresses utiles

En interrogeant les organismes fédérateurs cités ci-après, vous pourrez obtenir des listes d’analystes bioénergéticiens professionnels ou des renseignements sur les activités et les formations proposées :

– Société française d’analyse bioénergétique (Sfabe), 47, rue d’Alsace, 75010 Paris. T./fax : 01.46.07.54.58. Thérapies, formation d’analystes, journées d’études annuelles, conférences, groupes thérapeutiques, cours théoriques…

– Institut d’analyse bioénergétique, France Sud, 29, avenue des Lauriers, 06610 La Gaude. T./fax : 04.93.24.80.21. Thérapies, formation d’analystes.

4 Voyager dans le corps par la sophrologie

La sophrologie est une méthode de relaxation de type dynamique qui a pour objectif de transformer nos angoisses ou phobies en pensées positives.

Cette pratique psychocorporelle s’appuie essentiellement sur la détente physique, obtenue grâce à des exercices de respiration, et la visualisation d’images apaisantes.

Les stimulations corporelles de la relaxation dynamique, notamment celles du premier degré, permettent ainsi une liaison plus fine entre les sensations, la perception (avec la représentation du schéma corporel) et la motricité.

L’objectif est avant tout de renforcer les structures positives que nous avons tous en nous, en nous appuyant sur les sensations corporelles.

Pour en savoir plus sur la sophrologie 👈 

Pour pouvoir pleinement écouter son corps, il est nécessaire d’apaiser son esprit, psychologies.com nous propose trois clés pour déconnecter.

 

Défi lancé par Agoaye, « cette semaine j’écoute. »

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s