As de coeur

Cette semaine je commence 

Cette semaine je commence mes journées de bonne humeur, je prends le temps de me réveiller au calme et je m’étire… Je prends une bonne douche et un petit déjeuner avec 1 ou 2 tartines et parfois un fruit… Et quand plus rien ne va, comment faire ? Faire quelque chose que nous n’avons pas l’habitude de faire, même quelque chose de très simple.

Je détermine 3 ou 4 objectifs en ayant discerner l’important de l’urgent. Une astuce pour organiser son temps efficacement c’est faire avancer l’important et ne traiter l’urgent que dans le cas où une inaction entraînerait des conséquences fâcheuses.
Comment se rappeler ce qui est important et ce qui est urgent ?

En gestion du temps, la Matrice d’Eisenhower est un incontournable. C’est un outil d’analyse qui permet de classer les tâches à faire en fonction de leur urgence ainsi que de leur importance.

L’importance est un choix et l’urgence est un fait.

Dwight David Eisenhower, 34ème Président des États-Unis, aurait un jour déclaré à ce propos : « ce qui est important est rarement urgent et ce qui est urgent rarement important. »

Conçue par Dwight David Eisenhower, elle est composée de 2 axes: l’importance et l’urgence. Ces 2 axes créent 4 quadrants:

  • Q1: important et urgent
  • Q2: important et non-urgent
  • Q3: urgent et non-important
  • Q4: non-urgent et non-important

Comparativement à l’importance, qui est quelque chose qui a de l’intérêt pour nous, une valeur l’urgence est un fait relié à une notion de temps.

La gestion du temps se décline en 3 composantes:

La gestion du temps, c’est:

  1. réaliser un ensemble de tâches
  2. dans des contraintes de temps
  3. pour atteindre un but. 

Lorsque je commence une tâche, je me concentre dessus et élimine tout ce qui est superflu, c’est à dire tout ce qui peut me distraire comme la télévision, le téléphone portable, je ne consulte pas les réseaux sociaux ou les e-mail.

J’explique à mes enfants, que je ne suis pas disponible pour l’instant et j’ignore les appels téléphoniques.

Il y a tellement de sollicitations au quotidien que c’est souvent plus facile de s’occuper de choses futiles que les choses vraiment importantes.

Quand je sens que je n’aurait pas le temps de faire tout ce que je voudrais faire, je réduit mes objectifs et j’imagine si je ne devais réaliser qu’une seule activité aujourd’hui, qu’est-ce que je ferais ?

Au cours de la journée, mon énergie fluctue. Du coup, mon efficacité aussi. En positionnant mes activités aux bons moments de la journée, je facilite leur réalisation.

Du coup, qu’est-ce qui est important ?

De savoir comment fluctue mon énergie et ma concentration durant la journée. Pour réaliser les bonnes activités au bon moment et ne pas croire que tout les moments se valent dans une journée.

Lorsque je fait une nouvelle tâche, il est possible qu’elle prenne souvent plus de temps que ce que l’on s’imagine avant de la démarrer. En prévoyant une marge de débordement j’évite de courir après le temps qu’il me manque pour la terminer.

« La porte du bonheur ne s’ouvre pas vers l’intérieur », disait S. Kierkegaard. Donc, poursuivait-il, « il ne sert à rien de s’élancer contre elle pour la forcer. Elle s’ouvre vers l’extérieur. » C’est sous la pression de ce qu’on voit, du monde extérieur qu’on peut faire le vide en soi. Cela demande de concentrer ses forces sur le moment présent. Se contenter d’être, de ce qui est.

Défi lancé par Agoaye, « cette semaine je commence »

Jamais trop tard pour se fixer un nouveau but, jamais trop tard pour rêver un nouveau rêve, jamais trop tard pour vivre sa vie !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s