As de coeur·As de pique

Les petites histoires de Pampoul-le-Vert de Myriam Le Fur

Le principe est simple : un mois, un thème, des livres à découvrir autour de ce thème 🙂 de chez Cathy du blog Lire sous la lune en ce mois de septembre, il fallait choisir : « Un livre avec un enfant sur la couverture ».

J’ai lu …

Parution : 23 Août 2012
Format : 110 x 180 mm
Nombre de pages : 295
Éditions Piment

Les petites histoires de Pampoul-le-Vert

Myriam Le Fur

Les parents de Candice vont se séparer. Au début de l’été, ils confient l’enfant à Malo, son grand-père veuf qui vit à Pampoul-le-Vert, petit village des Côtes d’Armor. La petite fille est triste et un peu révoltée, cependant le vieil homme l’apprivoise. Elle devient aussi l’amie de Gaëlle, institutrice à la retraite; elle et Malo ont en commun un passé douloureux et la plaie en est encore vive. Parviendront-ils à surmonter leur querelle pour aider Candice à retrouver l’insouciance de ses treize ans ? Entre événements heureux et tristes destins, ce roman esquisse les réalités de la vie, tandis que s’affirme la personnalité de l’adolescente qui retrouve, peu à peu, le goût de vivre.

À propos de l’auteur

Ancienne employée administrative d’un institut de recherches sur l’énergie, depuis sa retraite il y a cinq ans, Myriam Le Fur s’est lancée dans l’écriture : des nouvelles, une pièce de théâtre, et ce roman. Si l’auteur situe la plupart de ses récits en Bretagne, terre de rêves et d’inspiration, d’autres lieux font aussi partie de son univers romanesque comme Paris, La Grèce ou le Royaume-Uni.

Mon avis

Malgré les portraits un brin trop caricaturaux à mon goût, dont à un moment ou à un autre dans nos campagnes, nous avons tous croisé des personnes de ce type ou vécu un de ces moments de la vie.

J’aime le message optimiste de ce roman. J’aime bien, que l’on fasse parler les enfants, parce qu’ils ont la naïveté de leur âge et osent dire les choses telles qu’elles sont, sans faux-fuyants. J’aime bien nous évoluons à travers elle.

Nous suivons la vie dans le village avec ses petits événements quotidiens. Il y a de nombreuses personnes bien intentionnées, cependant il s’agit surtout autour d’une poignée de personnes que l’action joue, des habitants attachants qui transforment la vie d’une petite fille perturbée par la séparation de ses parents… une province vraie et authentique avec ses joies, ses peines et la vie ensemble.

Il y a généralement une humeur positive, mais aussi des relations sombres qui sont découvertes.

Beau livre sur un petit village en Bretagne. Facile à lire.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les petites histoires de Pampoul-le-Vert de Myriam Le Fur »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s