As de coeur

Cette semaine j’invente

J’invente des histoires, je crée des rimes et je joue avec les mots, les images, les sonorités… profitons de la vie et de ses moments de joie ! A l’image de l’insouciance de l’enfance, laissons-nous aller à inventer des aventures, gardons notre âme d’enfant et jouons ^^

Vous avez parfois l’impression de manquer de complicité avec votre enfant ? Personnalisé, le récit crée une complicité entre le parent et l’enfant qui le partagent.

Cela désamorce directement les tensions et du coup votre enfant peut laisser tomber ses blocages et se détendre.

Inventer facilement votre première histoire imaginaire : les 5 clés

Il existe une multitude de façons d’inventer une histoire adaptée à votre enfant. Cependant je vous conseille de vous appuyer au début sur les cinq étapes suivantes qui d’après mon expérience donnent toujours d’excellents résultats :

1. Excitez sa curiosité : le matin ou au retour de l’école dites-lui que vous lui raconterez une histoire imaginaire le soir venu. Plus votre enfant va anticiper l’histoire et plus il sera réceptif quand vous la raconterez.

2. Installez-vous confortablement et baissez la lumière. La pénombre favorise l’imagination et rend tout de suite les monstres plus effrayants et les trésors plus fabuleux.

3. Commencez par la phrase rituelle « Il était une fois … ». Pour vous lancer, choisissez un héros auquel votre enfant peut s’identifier : un petit chevalier, une jeune sorcière, un lutin de la forêt…

4. Faites intervenir un problème, que le héros va devoir surmonter : « Mais un beau jour … ». Le chevalier devra combattre un terrible monstre. La petite sorcière devra retrouver qui a volé son balai. Le lutin devra trouver un cadeau d’anniversaire pour son ami écureuil.

5. Finissez clairement par un retour à une situation sans tension : « Et à partir de ce jour, il/elle vécut heureux/se »

  • Astuce n°1 : Choisissez un héros en lien avec les centres d’intérêt de votre enfant : astronaute, chevalier, princesse, dinosaure.
  • Astuce n°2 : Faites participer votre public. Demandez d’après lui ce que le héros va faire pour résoudre son problème ; vous pourriez être surpris par ses suggestions 🙂
  • Astuce n°3 : Restez simple et commencez par des histoires courtes.


Et si je n’ai pas d’imagination ?

L’imagination ça se muscle ! Plus on la sollicite plus cela devient facile. Malheureusement, le système scolaire puis la vie professionnelle nous ont généralement habitués à sous-utiliser notre créativité.

Pourtant nous avons tous cette capacité à faire surgir des images et des idées. Il est d’ailleurs très agréable de redécouvrir la puissance de son imagination lorsqu’on invente des histoires. Peu à peu on se libère, on s’aventure et les idées s’enchaînent plus naturellement.

Vous pouvez également vous aider de jeu d’illustrations (cartes à conter, dès imagidés, dixit ) d’un plan pour créer un conte ou une histoire

Choisir le héros de l’histoire 

Décrivez le personnage, pensez aux adjectifs, aux détails. Si votre enfant s’identifie aux personnages, c’est mieux, décrivez ce qu’il fait, où il habite…

  • Un pirate
  • Une princesse
  • Un chevalier
  • Un enfant…

Que voudrait-il avoir ? 

  • Un trésor
  • L’amour
  • Un château
  • Des jouets…

« Le héros reçoit une information »

  • Par le facteur
  • Par email
  • En rêve
  • Par un voyageur…

    Comment part-il à l’aventure ?

    • Vers une terre à l’ouest
    • Par la mer, en bateau
    • En bus
    • Sur le dos d’un dragon…

    Quel est le but de son voyage ?

    • Sauver une princesse
    • Un trésor pour pouvoir acheter plein de sucettes à la fraise
    • Aider un roi
    • Arrêter le plus grand bandit du siècle…

    « Il rencontre un ami »

    • Un surfeur
    • Un animal
    • Une fée
    • Un pompier…

    Quels épreuves va t-il franchir pendant son voyage ?

    • Des monstres comme un ogre, un loup-garou…
    • Des épreuves de force comme un tir à la corde
    • Des énigmes pour tester sa super-intelligence
    • Le magicien Noir seigneur de Crakofel…

    « Il est enfin arrivé »

    • Au château
    • En ville
    • Sur la planète Oxo
    • Dans la forêt…

    « Et l’ennemi est là »

    • Un savant fou
    • Un méchant magicien
    • Un extra-terrestre
    • Un géant…

    « Le héros est d’abord vaincu »

    Le plan ne se déroule pas comme prévu, l’adversaire a une particularité physique ou mental. Le héros n’as pas de chance ! 

    • Blessé à l’épaule
    • Il a pris un coup de pied aux fesses
    • Terrassé par un sortilège
    • Victime de tricherie…

    « Après avoir réfléchi, il décida que  … »

    Le personnage principal imagine le plan parfait qui lui permettra d’être vainqueur. S’il est plutôt malin, il imagine une ruse pour distraire son adversaire. S’il est plutôt courageux il veux l’attaquer frontalement.

    • D’abord subjugué, il regarde maintenant son adversaire droit dans les yeux et
    • Après avoir observer le comportement de cette bête, il comprend qu’il
    • A terre il implore, puis il entend
    • Face à la blessure, une force lui surgit de nul part et voilà que

    « L’ami arrive pour l’aider »

    Adaptez la longueur du combat en fonction de l’intérêt de votre enfant.

    • Sur le dos d’un âne, ou d’un dragon (c’est plus féroce !!)
    • L’épée à la main
    • Avec sa magie
    • Avec une armée de mammouth…

    Le héros rentre avec ce qu’il désirait et

    Il est très important de finir l’histoire par une situation heureuse et stable, où le personnage a gagné un nouveau statut.

    • Fait la fête pendant une semaine
    • Guérit de sa rarissime maladie
    • Se marie
    • Adopte un dindon…

    A chaque étape décrivez les lieux, les personnages, les situations, l’ambiance, les émotions….

    A mon avis il n’y a pas de recette miracle mais en suivant cette trame, même avec des jeunes enfants, on arrive à créer un conte sympa.

    Pensez à des tournures de phrases, des connecteurs temporels pour lié le tout. 

    Enfin pour que les personnages existent dans l’imaginaire de vos enfants, faites vivre votre histoire à travers des images, des mimes, un théâtre de marionnettes…

    Vous avez juste commencé à explorer un territoire immense. Continuez, laissez-vous guider par vos envies et celles de votre enfant et vous découvrirez peu à peu ce qu’elles peuvent vous apporter.

    Elles permettent aussi de rétablir le dialogue au sein de la famille afin d’entrevoir les solutions derrière des problèmes parfois ignorés.

    L’approche basée sur l’imagination et les messages de l’inconscient est très pertinente.

    Merci de m’avoir lu et à bientôt pour de nouvelles aventures !

    Défi lancé par Agoaye, « cette semaine j’invente. »

    Votre commentaire

    Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s