As de coeur·As de pique

Les huit montagnes de Paolo Cognetti

Parution : 23 Août 2017
Format : 136 x 215 mm
Nombre de pages : 304
Éditions Stock

Les huit montagnes

Paolo Cognetti

« Quel que soit notre destin, il habite les montagnes au-dessus de nos têtes. »

Pietro est un garçon de la ville, Bruno un enfant des montagnes. Ils ont 11 ans et tout les sépare. Dès leur rencontre à Grana, au coeur du val d’Aoste, Bruno initie Pietro aux secrets de la montagne. Ensemble, ils parcourent alpages, forêts et glaciers, puisant dans cette nature sauvage les prémices de leur amitié.
Vingt ans plus tard, c’est dans ces mêmes montagnes et auprès de ce même ami que Pietro tentera de se réconcilier avec son passé – et son avenir.
Dans une langue pure et poétique, Paolo Cognetti mêle l’intime à l’universel et signe un grand roman d’apprentissage et de filiation.

Traduit de l’italien par Anita Rochedy

À propos de l’auteur 

Paolo Cognetti, né à Milan en 1978, est l’auteur de plusieurs recueils de nouvelles, d’un guide littéraire de New York, et d’un carnet de montagne. Les Huit Montagnes, son premier roman, en cours de traduction dans 31 pays, a reçu le prix Strega.

Mon Avis 

Bravo autant à l’auteur qu’à la traductrice pour ce roman. 

Ce livre, c’est comme la vie, le temps qui passe, comme une balade en pleine nature, un pied devant l’autre, attention il faudra grimper deux mille mètres, je sais pas si vous pouvez vous imaginez ce que ça fait deux mille mètres, à contempler les cimes des montagnes du Mont Rose et s’imprégner par les cinq sens, pour se laisser submergé à la fin par l’émotion, de belles réflexions, la complexité des relations humaines et la force de celles-ci. 

Un récit initiatique de deux jeunes garçons qui même s’ils choisiront un sentier de vie différent resteront toujours unis.

Derrière une apparente simplicité et un grand classicisme du style, ce roman aborde en fait nombre de thèmes universels (les relations père-fils, l’initiation, l’amitié, la symbiose avec la nature) ou même d’actualité (la désertification des montagnes, les difficultés économiques) avec la délicatesse des grandes poésies, des mots qui résonnent et la découverte de nouveaux horizons. 

Malgré tout, quelques questions me restent en suspens… Quelques espoirs déçus, mais comme dans la vie finalement ou nous ne comprenons pas toujours l’autre, ou parfois les choses nous échappent.

Ajoutez à cela le manque de rebondissements, c’est une histoire que j’ai appris à apprécier doucement.

J’ai été touchée par la portée philosophique de ce récit qui invite à la méditation.

« Il y a quelque chose de sincère, de sauvage, de classique.  » La Stampa 

Ceci est ma première participation au challenge 1% de la rentrée littéraire, de chez Sophie Hérisson, du blog Délivrer des livres, dont je vous présentai le principe ici 👈

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s