As de pique

Jeudi poésie 

Claude Monet, « la femme à l’ombrelle » 

Demoiselle à l’ombrelle

Qu’elle est belle cette ombre opaline au milieu des pâquerettes
Cette ombrelle si fine qui danse sur cette branche, fragile tête

La robe blanche, longue et fluide s’étale sur les petites fleurs
Couvrant les hanches et jambes de la plus belle et douce pudeur

Mon coeur a dansé la valse des amours à cette vision de rêve
La demoiselle à l’ombrelle s’est pour moi figée… comme une statue de pierre

Guy Blanchard

Cet article vous a plu ? Aimez, commentez et suivez les actus du blog sur la page Facebook fleur de flocons ou abonnez-vous !

2 réflexions au sujet de « Jeudi poésie  »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s