As de pique

Scène au vieux port

Place Boston, août 2017.

Réalisé par le sculpteur Jean Fréour, la statue du physicien croisicais domine le port.

A quelques encablures de l’ancienne criée, le regard songeur et surplombant les quais, l’effigie de Pierre Bouguer immortalisée il y a plus de dix ans par l’artiste batzien Jean Fréour, domine la mer et fait aujourd’hui partie intégrante du paysage croisicais. Le 16 février 1698 naissait ici un des plus grands savant scientifiques de tous les temps.

Si l’on connaît peu d’éléments sur l’homme privé, professionnellement, le physicien a su marquer son temps, passant tantôt de l’hydrographie à l’optique, de l’astronomie à la physique en s’intéressant particulièrement à la navigation.

En 1735, il voguera avec Charles Marie de La Condamine et Joseph de Jussieu vers le Pérou afin de mesurer un degré du méridien près de l’Équateur. Dix années s’écoulent pour cette opération délicate dont le rapport sera publié en 1749 dans Détermination de la figure de la Terre. Lors de ce voyage, il fait des observations d’ordre gravimétrique en altitude et il met ainsi en évidence l’anomalie qui porte son nom.

À n’en pas douter, la partie ouest de la presqu’île du Croisic constitue un des rares sites où le pays intérieur s’avance jusqu’à la mer sans l’obstacle
d’une urbanisation littorale.

Les XVIe et XVIIe siècles sont des périodes de pleine prospérité pour le port du Croisic.
Profitant du commerce du sel, de la pêche à la morue et de la construction navale, les armateurs et négociants s’enrichissent.

Ce parcours vous invite à une plongée dans l’Histoire et à retrouver ces époques au long des rues et quais du vieux Croisic.

Inscriptions

Sur une plaque : NE AU CROISIC LE 10 FEVRIER 1698 / MATHEMATICIEN ASTRONOME GEODESIEN / PROFESSEUR D’HYDROGRAPHIE AU CROISIC / MEMBRE DE L’ACADEMIE DES SCIENCES / MEMBRE DE L’EXPEDITION A L’EQUATEUR / INVENTEUR DE L’HELIOMETRE / PERE DE L’ARCHITECTURE NAVALE / MORT A PARIS LE 15 AOUT 1758 / SOCIETE DES AMIS DU CROISIC 1998
Sur deuxième plaque : LE GOUVERNEMENT ET / LE PEUPLE DE L’EQUATEUR / A LA MEMOIRE DE / PIERRE BOUGUER / ET EN RAISON DU TROISIEME / CENTENAIRE DE SA NAISSANCE / ILLUSTRE SCIENTIFIQUE FRANCAIS / MEMBRE DE L’ACADEMIE / DES SCIENCES DE PARIS / ET DE LA MISSION GEODESIQUE FRANCAISE / VENUE EN EQUATEUR / POUR MESURER L’ARC DU MERIDIEN / QUI DETERMINA LA POSITION / DE L’EQUATEUR TERRESTRE / MINITERE DES AFFAIRES ETRANGERES / DE L’EQUATEUR / QUITO, SEPTEMBRE 1998
Sur une barre verticale : J. FREOUR – Cire Perdue / C. VALSUANI / Paris

Ma participation à《 Scène de rue 》de chez Covix-lyon.

Cet article vous a plu ? Aimez, commentez et suivez les actus du blog sur la page Facebook fleur de flocons ou abonnez-vous !

7 réflexions au sujet de « Scène au vieux port »

  1. Bonjour,
    Merci pour ta participation, elle me permet de découvrir un scientifique, si La Condamine et Jussieu ne me sont pas inconnus, ce n’était pas le cas de Pierre Bouguer. Ce ne sera plus le cas maintenant.
    Bonne journée
    Bises

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s