As de pique

François Boucher

François Boucher, né le 29 septembre 1703 à Paris où il est mort le 30 mai 1770, est un peintre français, représentatif du style rocaille français.

Maître particulièrement prolifique, Boucher a abordé tous les genres : peinture religieuse, sujets mythologiques, scènes rustiques, paysages, animaux, décorations de monuments et de maisons particulières, modèles de tapisserie. C’est peut-être le plus célèbre peintre et artiste décoratif du XVIII siècle, dont on a pu dire qu’il était l’un des génies les plus purs. Il estimait lui-même, un an avant sa mort, avoir produit plus de dix mille dessins, mais trouvait encore le temps de travailler dix heures par jour à des représentations idylliques et voluptueuses de thèmes classiques, mythologiques et érotiques, d’allégories décoratives et de scènes pastorales. Il était peintre de la cour de Louis XV et le favori de la marquise de Pompadour, dont il a peint plusieurs portraits.

Jetez un coup d’oeil à « l’allégorie de la peinture » de François Boucher et « l’allégorie de la musique » ces deux oeuvres ont été associées entre elle depuis la fin du 19ème siècle. Presque identique en taille, leurs compositions sont équilibrées et leurs sujets complémentaires.

Dans chaque image, les arts de la peinture et de la musique sont personnifiés comme des jeunes femmes assis contre le ciel sur ce qui semble être des formations de nuages flottants. L’un tourne le dos aux spectateurs tandis que son compagnon incline avec sa silouhette face à l’avant. Les deux femmes sont entourées d’attributs adaptés à leurs arts et de putti aillés, qui s’engagent dans des activités ludiques.

François Boucher « l’allégorie de la peinture » 1765 « l’allégorie de la musique » 1764, huile sur toile, Gallerie Nationale D’art, Washington, Samuel H. Collection Kress

Le tableau du samedi

《 Le samedi, on présente un seul tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plait ou nous émeut, ou nous trouble.

Et voilà.

Vous n’avez pas fait les beaux arts ? Moi non plus
On parle d’émotions,
deux mots sur le peintre,
et on partage
dixit mamazerty

On s’inscrit (ou pas) à la communauté là :

https://www.over-blog.com/community/le-tableau-du-samedi-de-lady-marianne

Cet article vous a plu ? Aimez, commentez et suivez les actus du blog sur la page Facebook fleur de flocons ou abonnez-vous ?

10 réflexions au sujet de « François Boucher »

  1. Bonjour,
    Une belle douceur dans ces toiles, et pourtant je ne suis pas très fan, je pense que l’époque n’y est pas étrangère. C’est un peu comme certaines musique baroque et surtout le clavecin!
    Bonne fin de semaine
    Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Boucher ,ses femmes un peu beaucoup dénudées et ses angelots dodus, ses couleurs douces,j’aime beaucoup car çà me rappelle mon enfance (je ne saurais te dire qui avait des repros de Boucher et où je l’ai vu à cette époque,j’y associe aussi des moutons^^)

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s