As de pique

Mary Cassatt

Motherhood, huile sur toile, 81,28 x 65,41 cm, 1906.

J’aime beaucoup la tendresse de l’instant présent dans ce tableau…

Ce type de baiser est un baiser doux et élégant. Lorsqu’on vous embrasse sur le front, vous vous sentez en sécurité car il est signe de protection. Très symbolique et affectueux, le bisou sur le front traduit une attention et affection particulière pour une personne, connu comme le «baiser maternel», cela peut signifier: «Je me soucie de toi et je ne veux pas te perdre».

Mary Stevenson Cassatt, dite Mary Cassatt (en anglais [kəˈsæt]), est née le 22 mai 1844 à Allegheny, en Pennsylvanie dans un milieu très aisé et est morte le 14 juin 1926 au Mesnil-Théribus en France, où elle est enterrée, c’est une peintre et graveuse américaine.

Artiste femme, de surcroît américaine, Mary Cassatt est progressivement tombée dans l’oubli en France, où demeurent peu de ses œuvres. Aux côtés de Berthe Morisot, Mary Cassatt a pourtant permis à l’impressionnisme de se conjuguer au féminin, et s’est frayé une place de choix au sein de ce groupe dominé par les hommes. Ses thèmes picturaux se démarquent de ses confrères impressionnistes, largement influencés par le paysage, auquel Cassatt préfère les sujets de maternité.

Peintre mais aussi aquafortiste de talent, cette grande amie d’Edgar Degas joue également un rôle de passeur entre la France et les États-Unis quant à la promotion de l’impressionnisme.

Son père est un riche banquier et sa mère parle couramment le français. Pendant sa jeunesse, elle voyage fréquemment en Europe avec sa famille qui s’installe à Paris en 1851, puis en Allemagne de 1853 à 1855. A cette occasion, Mary Cassatt apprend le français et l’allemand. Elle retourne ensuite en Pennsylvanie où elle suit les cours de l’Académie des Beaux-arts (Pennsylvania Academy of Fine Arts) de 1861 à 1865. A la fin de la guerre de sécession en 1866, elle revient à Paris et suit des cours dans l’atelier de Jean-Léon Gérôme (1824-1904), peintre et sculpteur des courants académique et orientaliste français. Pendant la guerre franco-prussienne de 1870-1871, elle rejoint la Pennsylvanie puis revient en Europe, voyage en Italie et en Espagne, puis s’installe durablement à Paris en 1873 avec sa mère et sa sœur Lydia.

Elle dispose déjà à cette époque d’un certain nombre de toiles où l’influence de Manet est perceptible.

Après la mort de sa sœur Lydia en 1882, Mary se tourne de plus en plus vers des portraits de mère et enfant, qui sont devenus son thème de prédilection. Les portraits de femmes et d’enfants ont pour modèles sa sœur Lydia ou Susan, une cousine de sa gouvernante.

Le choix de ce thème obsessionnel est-il seulement celui que demandent ses clients ou est-il lié au fait qu’elle n’a pas d’enfant et qu’elle sait qu’elle n’en aura pas ? Dans tous ses tableaux de la période 1890-95, les figures de la mère et l’enfant, sont fusionnelles, et on ne saurait séparer l’un de l’autre.

Mais Cassatt souffre de graves problèmes de santé à partir des années 1910, qui la conduisent à abandonner sa pratique artistique. Elle devient définitivement aveugle en 1921 avant de s’éteindre, cinq ans plus tard, la même année que Claude Monet.

Le tableau du samedi

Pour le thème « maternité ou libre » proposé cette semaine par Amande douce

« Le samedi, on présente un seul tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plait ou nous émeut, ou nous trouble.

Et voilà.

Vous n’avez pas fait les beaux arts ? Moi non plus
On parle d’émotions,
deux mots sur le peintre,
et on partage
dixit mamazerty

On s’inscrit (ou pas) à la communauté là :

https://www.over-blog.com/community/le-tableau-du-samedi-de-lady-marianne »

Cet article vous a plu ? Aimez, commentez et suivez les actus du blog sur la page Facebook fleur de flocons ou abonnez-vous ?

8 réflexions au sujet de « Mary Cassatt »

  1. un très beau tableau pour ce thème –
    oui comme Mamykool – la preuve qu’il est « chouette  » douceur- tendresse –
    merci pour ta participation-
    bisous et bon samedi-

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s