As de pique

Harald Sohlberg

Route de Campagne, Musée des Beaux-Arts, Houston, 1905.

« Où va cette route au crépuscule ? C’est comme si la peine qui s’y trouvait, se donnait à l’éternité » a écrit le poète Norvégien Gunvor Hofmo en réponse à la toile de Harald Sohlberg. Il identifie la route à notre parcours de vie, alors que les arbres se tenant droit sur les côtés de l’œuvre reconnaissent le cycle éternel de la vie et de la mort. L’intrusion du progrès et de l’intervention humaine est présente avec les poteaux télégraphiques qui défilent dans le paysage – mais ils n’ont pas de fils. Au centre notre oeil est attiré par la bande orange qui souligne le reflet du soleil couchant sur l’eau.

Comme son pair, Edvard Munch, Sohlberg a refusé l’influence des autres artistes contemporains. Né à Kristiania (Oslo d’aujourd’hui) en 1869, il a d’abord suivi une formation de peintre décorateur, avant d’étudier sur de courtes périodes avec des confrères Norvégiens tel que Harriet Backer, Erik Werenskiold et Eilif Peterssen. Sohlberg a ensuite fréquenté l’école d’art de Kristian Zahrtmann à Copenhague, où il a découvert les œuvres de Paul Gauguin et d’autres artistes Symbolistes et Synthétistes.

Vous pouvez voir cette peinture exposée à la Dulwich Picture Gallery de Londres jusqu’au 2 juin dans le cadre de « Harald Sohlberg : Painting Norway, célébrant les 150 ans de la naissance de l’artiste. »

Le tableau du samedi

Pour le thème « chemin de campagne ou forestier / libre » proposé cette semaine par Mamykool.

« Le samedi, on présente un seul tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plait ou nous émeut, ou nous trouble.

Et voilà.

Vous n’avez pas fait les beaux arts ? Moi non plus
On parle d’émotions,
deux mots sur le peintre,
et on partage
dixit mamazerty

On s’inscrit (ou pas) à la communauté là :

https://www.over-blog.com/community/le-tableau-du-samedi-de-lady-marianne »

Cet article vous a plu ? Aimez, commentez et suivez les actus du blog sur la page Facebook fleur de flocons ou abonnez-vous ?

Publicités

7 réflexions au sujet de « Harald Sohlberg »

  1. ha oui pas de fil électrique aux poteaux-
    merci pour les explications sur le vie– je n’y pensais pas–
    une belle toile pour ce thème-
    Bon samedi- bisous-

    J'aime

  2. Cette toile est très belle , elle représente bien le chemin de la vie qui est long mais au bout qui a t il ? BON WEEK END BISOUS §

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s