As de pique

Abécédaire philosophes et auteurs divers – lettre T

Ce nouvel abécédaire concerne les philosophes et auteurs divers.

Le texte est à votre convenance : biographie de l’auteur, extrait d’une de ses oeuvres, ou simplement ses écrits ou une citation.

Vous pouvez également mettre vos impressions si vous avez lu un de ses livres.

Seule « contrainte » mettre le logo avec son lien pour chaque lettre.

Violette Wawerinitz-Ruer

Rendez-vous proposer par Violette du blog Histoire de mots

A l’honneur cette semaine la lettre T

T comme Janik Tremblay

Janik Tremblay

Romancière et nouvelliste, Janik Tremblay est née à Chicoutimi (maintenant Saguenay) au Québec, en 1951. Elle obtient un baccalauréat spécialisé en lettres françaises à l’Université du Québec à Chicoutimi. Elle a enseigné pendant vingt ans tout en poursuivant des études en pédagogie et en communications. Elle vit à Montréal depuis 1997 et se consacre entièrement à l’écriture. Son premier livre, paru en 1992, est un recueil de nouvelles intitulé J’ai un beau château… Elle a aussi traduit en français la pièce de théâtre de Paolo de Paola Donald’s affair publiée en 2009 sous le titre de Donald, sa muse.

  • Le bonheur est assis sur un banc et il attend (2009) , Edition  Stanké, 2009. Aux éditions Pocket (2010), collection Nouvelles voix, 251 p. Il a été traduit et publié en Chinois (écriture traditionnelle) en 2011.
  • J’ai un beau château… (1992) – nouvelles, Montréal : Éditions Québec/Amérique Marquis, Collection Littérature d’Amérique, 1992, 182 p. ; 21 cm.
  • Julie de Saint-Laurent (2002) – une héroïne méconnue de notre histoire : roman historique, Montréal : Trait d’union, 2002, 383, [1] p. ; 23 cm.
  • La musique revient toujours (1998) – roman, Montréal : Balzac-Le Griot, Collection Autres rives, 1998, 124 p. ; 22 cm.
  • Sous la pluie sans parapluie, est sa première publication numérique : http://www.edipade.com

《 La plume est sèche, saccadée, faites de phrases presque enfantines, réduites le plus souvent à l’essentiel et rythmées par une ponctuation abondante. Ce style assez particulier m’aura fait emprunter des montagnes russes : tantôt je me réjouissais des moments authentiques captés par ces enchaînements poétiques, tantôt je m’irritais devant un réalisme béat et des arrêts sur image plutôt incongrus.》avis complet sur ce blog Le monde selon Pick Wick

Bon week-end et bonne lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s