As de carreau

Petit calendrier historique

Chaque jour, je regarde ce qu’il s’est passé ce jour-là, je sélectionne un évènement ou deux chaque jour et je vous fais partager ce que j’ai choisi de retenir chaque jour à la fin de la semaine.

Le 25 février 1795, il y a 224 ans,

Naissance des premières écoles centrales.

Sur une proposition du député Joseph Lakanal, la Convention vote un décret instaurant la création d’écoles centrales où l’enseignement scientifique est privilégié à la tradition classique dominée par le latin. En octobre 1795, la Convention décide d’établir une école centrale par département. Organisées par classes de niveaux, les écoles centrales constituent les ancêtres des lycées.

Cette décision arrive en complément de la création de l’école normale, dont la mission est à la fois de fixer « la norme » et de former un corps d’enseignants dévoués aux idées révolutionnaires. Le député Rabaut Saint Etienne, dans son discours du 21 décembre 1792, attribuera à l’éducation nationale du monopole pour :

« …s’emparer de l’homme dès le berceau, et même avant sa naissance ; car l’enfant qui n’est pas né appartient déjà à la Patrie. […] l’éducation nationale s’empare de tout l’homme sans le quitter jamais, en sorte que l’éducation nationale n’est pas une institution pour l’enfance, mais pour la vie entière. » (*)

(*) Archives parlementaires 1/55/346/2, citées par François Marie Algoud dans Histoire de la volonté de perversion de l’intelligence et de mœurs, pages75-76.

Le 26 février 1806, il y a 213 ans,

Construction de l’Arc de Triomphe

L’architecte français Jean-François Chalgrin amorce les travaux de l’arc de triomphe de l’Étoile commandé par Napoléon Ier en honneur de la Grande Armée. S’inspirant de modèles antiques, l’arc de triomphe parisien surprend par sa taille monumentale : 50 mètres de hauteur et 45 mètres de large. Les travaux seront interrompus à la chute de l’Empire et reprendront en 1825. En 1836, l’arc de triomphe sera définitivement achevé et inauguré par Louis-Philippe.

Planche gravée, Arc de triomphe des Tuileries, érigé en 1806 d’après les dessins et sous la direction de MM. C. Percier et P.-F.-L. Fontaine… Paris, Normand et fils, [vers 1826]
Cl. Fonkenell

Le 27 février 1997, il y a 22 ans,

Des femmes dans l’orchestre !

Après 155 ans d’existence, l’Orchestre philharmonique de Vienne consent à accueillir dans ses rangs des musiciennes. Le fameux ensemble autrichien était jusqu’à cette date exclusivement réservé aux hommes.

Après de lourdes pressions du gouvernement autrichien, l’orchestre philharmonique de Vienne intègre sa première musicienne, la harpiste Anna Lelkes.

C’est ainsi le dernier grand orchestre international « à se féminiser », quinze ans après celui de Berlin et quatre-vingt-huit ans après celui de l’Opéra de Paris.

Le 28 février 1957, il y a 62 ans,

Gaston Lagaffe, l’anti héros

Un héros sans emploi s’égare dans les pages de l’hebdomadaire de bandes dessinées Le Journal de Spirou. Gaston Lagaffe se lance dans quelques improvisations avant d’obtenir sa propre bande dessinée. Une série ininterrompue de gaffes démarre.

Lorsque le dessinateur belge André Franquin publie la première histoire de Gaston Lagaffe, il présente son personnage sous son meilleur jour : costume, nœud papillon et cheveux gominés.

Quelques épisodes plus tard Gaston revêtira sa tenue légendaire : pull vert et jean élimé. Franquin dit de Gaston qu’il l’a créé « … pour illustrer ma flemme ».

Le 1er mars 1768, il y a 251 ans,

Numérotation

Afin de faciliter le logement des troupes chez l’habitant, une ordonnance royale prescrit la numérotation des maisons, rue par rue, dans toutes les villes de France. Angers, Caen, Le Mans appliquent la mesure. Les autres n’ont peut-être pas envie de faciliter l’intrusion des soldats dans leurs intérieurs. Elles y viendront progressivement toutefois.

Le 02 mars 1807, il y a 212 ans,

Abolition de la traite des Noirs

Les Britanniques abolissent le commerce des esclaves noirs entre l’Afrique et l’Amérique. Alors que cette mesure est déjà appliquée au Danemark depuis trois ans, l’Angleterre va tout mettre en oeuvre pour que les nations européennes renoncent à la traite. Elle n’hésitera pas, par exemple, à effectuer des visites improvisées sur les navires suspectés de transporter des Africains, se prenant ainsi pour de véritables « policiers » des mers.

L’année suivante, en 1808, les États-Unis interdisent à leur tour l’importation d’esclaves en provenance d’Afrique. En 1833, elle sera un des premiers pays à abolir définitivement l’esclavage.

Le 02 mars 1848, il y a 171 ans,

La France limite la journée de travail

Le 2 mars 1848, un décret du jeune gouvernement de la IIe République réduit d’une heure la journée de travail parce que, selon ses termes, «un travail manuel trop prolongé non seulement ruine la santé mais en l’empêchant de cultiver son intelligence porte atteinte à la dignité de l’homme». La journée de travail tombe à… dix heures à Paris et à onze en province (serait-ce que le travail est plus éprouvant à Paris qu’ailleurs ?). Mais en avril 1848 est élue à l’Assemblée une majorité de députés issue de la bourgeoisie de province. Elle considère d’un mauvais oeil les réformes sociales et ne craint pas de massacrer les manifestants ouvriers lors des journées dramatiques de juin. Quarante ans plus tard va s’amplifier dans le monde industrialisé la revendication des «trois huit», soit huit heures par jour pour le travail, huit pour les loisirs et autant pour le sommeil.

Le 03 mars 1973, il y a 46 ans,

Signature de la convention de Washington

En présence de quatre-vingts pays, le texte de la CITES, ou convention de Washington, est signée dix ans après que l’Union mondiale pour la nature ait émis sa première résolution. La convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d’extinction (CITES est l’acronyme anglais) s’inscrit dans une volonté de protection des espèces en danger. Son but est en effet de veiller à ce qu’aucun commerce d’espèce sauvage ne remette en cause sa pérennité dans son milieu naturel.

Le 20 décembre 2013, la 68e session de l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé, par sa résolution A/RES/68/205, de proclamer le 3 mars Journée mondiale de la vie sauvage afin de célébrer la faune et la flore sauvages et de sensibiliser le public à leur importance.

Thème 2019 — « La vie aquatique : pour les hommes et la planète »

La Journée mondiale de la vie sauvage 2019 concorde avec l’objectif 14 de développement durable de l’ONU – La vie aquatique, qui porte sur les espèces marines. Elle représente l’occasion de souligner l’importance et la valeur cruciales de ces espèces dans notre vie quotidienne, de célébrer les initiatives réussies pour conserver et gérer durablement ces espèces, et de renforcer l’appui à ces initiatives.

Comment vous impliquer dans cette campagne ?

Apprenez à connaître les espèces marines, découvrez les défis auxquels elles sont confrontées et comment vous pouvez aider. Partagez ce que vous avez appris avec vos amis et votre famille.

Cet article vous a plu ? Aimez, commentez et suivez les actus du blog sur la page Facebook fleur de flocons ou abonnez-vous ?

5 réflexions au sujet de « Petit calendrier historique »

  1. l’abolition de la traite de noirs ne date pas de longtemps— mon dieu-
    l’arc de triomphe je ne savais pas— on parle peu de cette architecture tout compte fait-
    un excellent billet- bravo-
    bisous et bon dimanche-

    J'aime

  2. j’ai appris plein de choses ; et oui, nos ancêtres travaillaient beaucoup. Tu te rends comptes 11 heures par jour, même douze finalement. De 7 heures le matin à 18 voire 19 heures le soir. En ces temps là, les machines, c’étaient nous les hommes.
    Merci et bonne soirée.

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s